Airbus et le secteur de l’aéronautique font maintenant partie des principaux acteurs désirant collaborer avec les startups en plein essor. La création d’emplois, la promotion de ses activités et l’augmentation de ses recettes mises à part, le fait de travailler avec ces nouvelles entreprises constitue également un investissement intéressant dans la recherche et le développement. Avec le développement incroyable du numérique, l’innovation est devenue le maître mot pour ne pas être laissé à la traîne face à la concurrence terrible.

L’ouverture d’Airbus sur la technologie de pointe

Les écosystèmes auxquels s’ouvrent la firme (nano technologie, data, numérique, etc.) lui assureront de se placer en tant que number one sur le marché, non seulement de l’aéronautique, mais aussi celui de la technologie de pointe. Grâce à elle, la société française sera en mesure de faire des offres alléchantes à sa clientèle et attirer de nouveaux clients étant donné que les infrastructures de cette dernière seront dotées d’équipements de dernier cri.

Les apports des startups

En pleine croissance, les startups avec lesquelles Airbus est en étroite collaboration lui permettent de bien se positionner sur un marché plus large. Comme évoqué précédemment, le fait de s’associer avec ces nouveaux nés permet de promouvoir ses activités et, de ce fait, attirer un public plus important. Au final, Airbus peut espérer doubler son chiffre d’affaires actuel, d’ici cinq à dix ans.

Airbus Bizlab

Présenté en mars 2015, Airbus Bizlab est plus précisément un accélérateur d’affaires destiné au monde aéronautique et spatial. Quelques startups (quatre à cinq) sont déjà en phase de faire partie du label d’ici septembre 2015. Et grâce à celles qui sont déjà présentes dedans, quinze projets ont pu être soumis. Pour ce faire, l’entreprise convie n’importe quelle startup à se joindre à elle. Tant que le projet concerne l’amélioration des avions ainsi que des véhicules spatiaux, il est le bienvenu. Le 11 juin dernier a été la date de clôture pour recevoir les dossiers des postulants à Airbus Bizlab. Son comité aura le plaisir d’apprécier quinze présentations de projets en juillet, ce qui validera l’entrée des quatre à cinq startups d’ici peu.

Sur le court et moyen terme, on s’attend à ce que des produits et des services soient déjà mis en vente sur le terrain. Avec un superviseur pour un projet, Airbus assure la rentabilité de son nouvel investissement. Sur le long terme, il est sûr que la collaboration entre les géants du ciel ainsi que les startups sera chose ordinaire.