L’abonnement à une newsletter est la garantie qu’une entreprise perpétuera les relations avec ses clients. Etant un des moyens de promotion les plus efficaces, beaucoup ne savent pas comment susciter l’intérêt des prospects. N’avez-vous pas encore trouvé de solutions ? Si oui, nous vous en apportons 5.

Le site web

Astuce d’antan, elle reste toujours en vogue. Mais il n’est pas nécessaire de presser le client avec le formulaire d’inscription. A l’ouverture, par exemple, est un bon choix. Si l’internaute ne s’inscrit pas directement, il ne restera plus qu’à exposer celui-ci dans un coin de la page. Il se peut qu’il reconsidère la chose pendant qu’il surfera.

Les commentaires

Sur quelques sites Web, les gérants omettent d’autoriser les commentaires. Erreur ! Ce sont des informations utiles parce qu’en fonction des notes des intéressés, le fabricant ou le vendeur pourra remédier aux aléas éventuels. Dans d’autres cas, il sera possible de réviser ses offres et rendre sa newsletter plus percutante.

Le partenariat

Utilisé depuis longtemps, le procédé consiste à collecter un grand nombre d’adresses électroniques et à leur envoyer des courriels publicitaires. Il exige la collaboration de plusieurs partenaires, car non seulement un prospect va recevoir l’annonce de leur prestataire, mais également des firmes avec lesquelles il est partenaire. Il suffit de préparer un budget conséquent étant donné qu’il s’agit d’un accord commercial.

Les réseaux sociaux

Facebook et Twitter demeurent les références, car ce sont de véritables viviers d’internautes. Plus en détail, Facebook peut, par l’intermédiaire de ses pages visitées des milliers de fois par jour, accaparer une plus grande attention. En raison des offres intéressantes postées sur celles-ci (newsletters y compris), il sera plus facile d’optimiser ses chances de convaincre de nouveaux venus.

La vente physique

Quoi que l’on puisse en dire, la meilleure technique pour appâter des clients est d’installer des points de vente réels. Pendant leur achat, il sera alors intéressant de les approcher et de les inciter à s’abonner virtuellement à une marque. Il faut leur assurer que la réception de newsletters ne sera pas une perte de temps, car des offres de produits/services intéressantes seront régulièrement postées, sans pour autant se montrer un tantinet insistant.

Une newsletter n’aura véritablement d’impact que si les personnes ciblées ont consenti à la recevoir. Le formulaire n’est donc pas à oublier, surtout si l’on opte pour une approcher interactive. Pour ce qui est du face à face, le mieux à faire est de prendre les coordonnées des intéressés et de les enregistrer parmi ses contact, en leur présence.