L’invention des mails a su faciliter la vie des internautes, leur permettant ainsi d’envoyer des lettres de façon plus rapide et à n’importe quel coin du globe grâce à la toile. Mais n’étant pas en panne d’innovation, chaque fois qu’un visiteur s’inscrit sur un site via son e-mail, il est informé des nouveautés ou des promotions à venir. Le formulaire d’inscription donne l’occasion d’avoir l’e-mail des abonnés ainsi que d’autres informations leur concernant. Ses renseignements aideront ainsi à définir quel type de newsletters pourrait les intéresser.

Selon les données démographiques

Connaître les données démographiques de chaque abonné est primordial. Cela pourrait être utile dans le cas où l’on souhaite inviter les utilisateurs à un évènement. De plus, on ne pourrait pas envoyer les mêmes promotions à chaque abonné qu’il soit un homme, une femme, un étudiant ou un retraité. C’est fréquemment le cas pour les newsletters de Nike, par exemple.

D’après les centres d’intérêt

Souvent utilisé dans les sites E-commerce, se fier aux centres d’intérêt des abonnés est une bonne idée pour envoyer des newsletters, car cela correspondra directement aux produits qui les intéressent. La personnalisation est la clé pour des clients fidèles (comme pour la Fnac).

Par rapport à la date d’inscription ou la date du premier achat

Les abonnés sont tous différents, aussi il ne faudrait pas les traiter de la même façon. Dans ce cas, les newsletters de chacun dépendront de leur arrivée ou du premier achat sur le site. C’est idéal pour les sites où l’on a mis en place un système de campagne automatique comme l’anniversaire d’abonnement de chaque client. Citons Birchbox, pour cela.

En se fiant à la fréquence d’achat

Dans le but de faire la différence entre les clients actifs et les clients inactifs, on se fie généralement au comportement du client et à sa fréquence d’achat. Souvent, on utilise ce type de segmentation dans les sites où l’on récompense les clients fidèles comme dans le cas du Programme Voyageur de la SNCF.

À la suite des pages visitées

Dans le cas de Airbnb, si un internaute visite un logement en particulier, et ce, à plusieurs reprises, le site lui enverra des newsletters pour lui proposer de réserver le domicile ou bien lui suggérer d’autres habitations qui pourraient lui plaire. Ainsi, celles qu’il recevra seront toutes personnalisées et contiendront plusieurs informations qui l’intéresseront.

En fonction des liens cliqués

Traquer les liens sur lesquels les abonnés cliquent est une idée plutôt ingénieuse. Cette action permet au site d’assimiler les centres d’intérêts de ses habitués et d’alléger les newsletters à envoyer, comme s’y prend Petit Bateau.


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici