Le 16 janvier 2016 restera une date marquante pour les quelques entrepreneurs qui ont été réunis à New Delhi. Le but de la réunion ? Discuter d’un programme de développement de firmes e-commerçantes dans le pays de Bollywood. Ceci fait partie des projets les plus en vogue actuellement. Voilà pourquoi sa promotion de grande envergure est appuyée par la présence de 2 000 créateurs d’entreprises sur place.

Les start-ups déjà existants et à venir

De nombreux génies indiens ont déjà mené à bien de nouveaux projets, allant de la création et de la gestion de sites Web, de call centers jusqu’aux sociétés de multi-services informatiques. Bref, les techniciens dotés d’un énorme potentiel sont rapidement devenus les références des générations futures, en leur laissant ces legs. La preuve : en 2015, leur effectif a été multiplié par 1,4 fois. Et l’Etat veut favoriser encore plus cette évolution en encourageant, cette fois-ci, l’entrepreneuriat dans le domaine de l’e-commerce.

L’Inde : tous les éléments pour réussir s’y trouvent

C’est indéniable. L’Inde est le lieu parfait pour aménager de nouvelles entreprises spécialisées dans la vente en ligne. Ces start-ups seront, en effet, localisées et gérées dans un environnement où l’économie se porte on ne peut mieux. Hébergeant de fameuses écoles d’informatiques, comme l’Université de Calcutta, les rookies ont acquis un professionnalisme sans pareil, une rigueur implacable et un désir constant d’innovation. Que demander de plus ? Les élites ont été, pour la majorité, déjà formées et familiarisées à travailler dans cet univers très concurrentiel, mais qui (une chance) s’ouvre à d’innombrables débouchés.

La Chine devrait déjà craindre sa consœur émergente qui, sous peu, risque d’être le n° 1 économiquement si les résultats se montrent plus que probants.