En 2017, le métier du numérique va connaître un véritable développement. En effet, selon le 3ème baromètre de l’emploi de Tech’In France, le secteur du web et de l’édition de logiciel bénéficiera d’un recrutement de près de 10 831 personnes.

Cependant, le manque de profils constituera un enjeu majeur pour ce secteur. D’ailleurs, notez que seulement 7 % des équipes R&D du digital français choisissent l’open innovation comme alternative. Mais face à un secteur très concurrentiel, il est important de s’appuyer sur des compétences sûres afin de tenir le rythme effréné de l’innovation, comme on peut le voir sur le blog mygadget.fr.

Les professionnels du marketing, toujours aussi prisés

Comme indiqué précédemment, plus de 10 000 professionnels spécialisés dans le domaine du web et de l’édition de logiciel vont être recrutés en 2017. Les entreprises auront principalement besoin de marketeurs, car plus du quart de ces personnes occuperont des fonctions marketing. Environ 15 % dans le développement et 19 % dans la vente.

La difficulté réside toutefois dans la recherche de profils, puisque côté langage, les développeurs restent jusqu’à aujourd’hui les profils les plus recherchés. Un domaine qui devance d’ailleurs les experts du big data et du cloud. De plus, il faut des mois (entre 3 et 6 mois) pour les sociétés avant de trouver le bon profil.

L’apparition de nouveaux métiers

Outre les différents métiers déjà connus du secteur, on note également l’apparition de nouvelles fonctions : data scientist, trafic manager, web analyst, CDO, social media manager, UX designer… Une situation qui résulte probablement de la pénurie des profils les plus prisés ou de la spécificité du marché de l’emploi français.

Certes, ces métiers peuvent être des valeurs sûres pour le secteur, néanmoins, ils restent encore faibles. En effet, il constitue seulement 1,9 % des recrutements en 2017.