Il a bien du bol, celui qui peut chanter honnêtement que sa petite entreprise ne connaît pas la crise. Mais peu importe au fond, car toutes les petites entreprises, indépendamment de leurs succès, ont des petits problèmes, des défis à relever. Les analyser, définir les actions appropriées pour les surmonter ne peut que renforcer votre entreprise – et parfois, faire la différence entre le succès et l’échec.

Des problèmes externes

Nombreux sont les facteurs qui jouent sur la santé d’une entreprise. État général de l’économie, coût des assurances, des emprunts, des impôts, compétition féroce… Le chef d’entreprise doit composer avec un tableau qu’il ne peint pas. Mais de nombreux problèmes internes peuvent aussi ronger sa compagnie, sur lesquels il a bien plus de pouvoir pour agir.

Le cash-flow, au cœur de l’entreprise

 Le cash-flow est la vie, le sang de toute entreprise. Il doit être gérer comme il se doit ! Parmi les problèmes les plus courants, nombreuses sont les petites affaires qui luttent pour se faire payer à l’heure, pour recouvrir leurs dettes, pour gérer leurs stocks… Identifier les problèmes de cash-flow et les résoudre est essentiel.

Se faire payer peut-être aussi simple que d’utiliser les outils adéquats pour envoyer ses factures. De nombreuses options sont disponibles en matière de programmes ou de sites internet, comme Invoice Home par exemple, pour envoyer et gérer ses factures. De manière générale, toute entreprise, indépendamment de sa taille, doit élaborer une stratégie pour se faire payer à l’heure, et s’y tenir.

Planifiez !

Un autre problème courant tient dans les difficultés à élaborer des plans et stratégies. Une entreprise se doit de savoir où elle veut aller, et comment y arriver, et pour cela, non seulement il faut un plan, mais il faut aussi se donner les moyens de l’exécuter. Cela passe par de nombreux facteurs : il faut que le management dispose des outils de mesure et d’analyse des performances appropriés. Il faut aussi que les employés soient investis dans la stratégie de l’entreprise.

C’est là un point fondamental : un employé heureux travaille mieux, et rapporte bien plus. Les études tendent à prouver que les employés recherchent avant tout la reconnaissance au travail, il faut favoriser le dialogue, faciliter la communication. Quelques avantages en nature, comme le café sur le lieu de travail, quelques menus cadeaux ou primes ne font bien sûr pas de mal !

Marketing

Le marketing est aussi essentiel. Une petite compagnie se doit de faire le plus possible, avec le moins de fonds en jeu. Les réseaux sociaux sont pour cela une arme de premier choix, qui facilitent le dialogue avec la clientèle, la promotion de vos produits et de votre marque, à moindre coût.

La clientèle est au cœur de tout succès, de tout échec. Il faut savoir lui parler, la fidéliser, analyser ses besoins et y répondre. Comprendre son client a de multiples bénéfices, et permet par exemple de réduire les coûts en ne lui fournissant que ce qu’il lui faut, sans artifices qui réduisent votre marge.

Des défis au quotidien

Gérer son entreprise, c’est gratifiant, c’est aussi difficile, tant le quotidien recèle de défis. Il est tentant en temps que chef d’une petite compagnie de vouloir en faire trop, de ne pas savoir déléguer assez, de s’épuiser sur des tâches qui ne nécessitent ni votre expertise, ni votre temps.

Il faut aussi, toujours, se tenir à jour, connaître son marché et sa concurrence. Les défis sont nombreux. Mais, avec de l’organisation, il est possible de les surmonter.