Initiative née à la suite des attentats du 13 novembre 2015, Nec Mergitur est un hackthon de l’école 42 pour améliorer les services de communications de la police et des hôpitaux durant les situations d’urgences. Ayant regroupé plus de 400 personnes, cet événement co-organisé par la préfecture de police et la ville de Paris a fait naître une multitude de projets.

Le projet signé SOMs et Hotline

Pour leur contribution au hackthon Nec Mergitur, les startups SOMs et Hotline ont imaginé une solution d’appel d’urgence en format SMS en situation d’urgence. Cette alternative permet d’éviter d’appeler le 17 en précipitation, en un simple texto, les services d’urgences les plus proches seront contactés. Cela permettra également de géolocaliser la personne en détresse, d’identifier la nature de la situation d’urgence et de prodiguer les conseils adaptés suivant le cas jusqu’à l’arrivée des secours.

L’OpenEvacMap

Aussi issu de l’évènement Nec Mergitur, l’OpenEvacMap est un projet fonctionnant sur le système de crowdfunding où les participants offrent toutes les informations nécessaires pour retrouver facilement le chemin vers une sortie de secours. Pour l’instant ce projet ne touchera uniquement que les bâtiments publics. L’intérêt de ce projet est de permettre aux secours d’intervenir rapidement via ces chemins d’évacuations.

L’identificateur de stress

Dans un moment de crise, les plateformes d’appel sont souvent envahies par les appels et il est difficile d’évaluer la gravité de la situation pour chaque cas. C’est pourquoi la start-up Lemon Tree s’est dévouée pour équiper ces différentes plateformes d’appel d’un système d’analyse de la voix pour déterminer le niveau de stress de la personne appelante et permettre ainsi de hiérarchiser les besoins d’intervention.

Etaonis : l’outil d’analyse des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont également une source d’information non négligeable lors d’une situation d’urgence. C’est pourquoi certains développeurs ont proposé la solution Etaonis, un outil d’analyse des flux des différents réseaux sociaux pour déceler différentes situations d’urgence.