Les performances sportives, les jeux de hasard, les paris et les mises d’argent fascinent l’humanité depuis belle lurette. Mais comme l’addiction, le risque et l’inconséquence guettent facilement les joueurs dans tous les domaines, ce sont en règle générale des pratiques assez strictement encadrées par les réglementations étatiques, qui y trouvent parfois des sources de revenus supplémentaires. Parmi les jeux d’argent les plus en vogue, nous trouvons naturellement toutes les activités pouvant être trouvées dans les casinos. Or, si ces derniers ont dans de nombreux pays longtemps été réservés à de grandes villes, à des cités thermales et à des stations balnéaires, Internet et les nouvelles technologies ont fini par changer la donne. Là aussi, la digitalisation est en marche, même si de manière plus timide ou restreinte. Voyons donc ce qu’il en est !

Des casinos en ligne français

L’État français a imposé son monopole à de nombreux secteurs et domaines. Certaines activités, notamment liées aux jeux d’argent, lui étaient d’office totalement inféodées. Mais des normes européennes au sujet de la concurrence ont légèrement assoupli ce cadre strictement étatisé pour permettre l’essor de sociétés privées fonctionnant grâce aux paris sportifs ou à certains jeux d’argent, y compris en ligne. Cela fait donc une petite décennie que ces éléments entrent peu à peu dans les mœurs des Français et peuvent même faire l’objet de publicités. A priori, ce n’est donc plus une nécessité d’aller rechercher des casinos virtuels à l’étranger, comme avec casino-en-ligne.lu pour les francophones ne voulant pas aller trop loin, par sécurité (Union européenne oblige).

Cependant, sans surprise, le législateur n’a pas abandonné tout cadre réglementaire pour autant. Au contraire, il en a profité pour créer une institution dédiée, l’ARJEL. Celle-ci détient en France le monopole de distribution de licences d’exploitation pour les jeux d’argent. La procédure existe depuis 2010 et les dossiers sont très sérieusement étudiés par cette autorité administrative totalement indépendante. Surtout, certains jeux d’argent sont totalement prohibés en ligne pour les Français. Cela concerne notamment la roulette, les machines à sous et le blackjack, mais aussi tous les autres jeux de hasard. En effet, les codes informatiques peuvent être trop facilement truqués pour trafiquer le « hasard », tandis que les dépenses compulsives sont parallèlement attisées par l’intermédiaire des écrans pouvant faire perdre la notion du réel.

Des jeux d’argent en ligne à l’étranger ?

Des entreprises de casinos numériques existent depuis de nombreuses années un peu partout dans le monde. Certains États se sont comme spécialisés en la matière, surtout lorsque d’autres législations étaient très restrictives, à l’instar des lois jadis en vigueur en France. Aujourd’hui, un Français peut légalement jouer à de nombreux jeux d’argent auprès d’un casino en ligne de son pays, étant par là-même protégé par l’autorité et la veille de l’ARJEL.

En revanche, les jeux de hasard totalement prohibés sur Internet en France se retrouvent parfois dans des casinos virtuels étrangers. La tentation est alors grande, pour certains joueurs, de contourner la loi française pour s’inscrire auprès de ces enseignes. Pourtant, il est interdit à ces dernières d’accepter les inscriptions de Français résidant en France pour ces activités interdites. La licence de l’ARJEL ne porte que sur les jeux autorisés, comme le poker, tandis que les autres accès doivent être restreints au public français.

Le joueur qui tricherait sur sa nationalité s’expose à d’importants risques, d’autant plus que les casinos sérieux y font généralement plutôt attention. En naviguant sur le net, il n’est d’ailleurs pas rare de lire sur des forums des témoignages évoquant des casinos en ligne hébergés et immatriculés dans des pays douteux, avec des jeux de « hasard » (soi-disant !) savamment truqués. Il faut donc faire très attention !

Le recours à des casinos étrangers pour des jeux autorisés, sous réserve de licence de l’ARJEL, est donc tout à fait possible. Par commodité, par attrait pour un pays, pour trouver de meilleurs partenaires de poker… Les motifs peuvent être nombreux. En revanche, regardez du côté des États apparemment fiables, et pourquoi pas francophones (du moins partiellement), à la manière de certaines adresses enregistrées sur casino-en-ligne-canada.ca, plutôt que de prendre des risques inutiles avec des paradis fiscaux peu recommandables.