En vogue depuis la propagation des NTIC dans le monde entier, on peut désormais apprécier le bilan de l’e-commerce pour l’année 2015 et élaborer, d’ores et déjà, des projets pour cette nouvelle édition.

Le retour en force du retail

Même si les e-commerçants ont explosé leur chiffre d’affaires pour cette année 2015, on a remarqué un retour progressif des spécialistes du retail. L’e-commerce est, certes, une mode. Mais le retail, lui, ne perdra jamais de sa valeur. Que ce soit pour l’achat d’une petite bricole prévu depuis fort longtemps ou d’un article que l’on vient à peine de voir, la vente terrestre reste la meilleure alternative. Quoi qu’il en soit, les grandes entreprises de vente en ligne, à l’exemple d’Amazon, n’ont aucun souci à se faire vu leur percée internationale. Amazon Premium est l’un des services qui en font des vendeurs très appréciés dans le monde. Toujours est-il que le retail représente près d’un tiers des recettes des commerçants, un pourcentage stable (ou sans de vraies variations inquiétantes).

Un regard vers le transport

Comme nous l’avons dit, les grands e-commerçants souhaitent maintenant offrir la livraison de leurs colis. Bien sûr, il existe des agences qui performent ce genre de service pour à l’intention de leurs collaborateurs. On a toutefoisvu que faire soi-même la livraison était beaucoup plus rentable. Eh, oui ! Si vous ne souscrivez pas à service, dit premium, vous serez condamné à payer les frais de transport.

Suivre les colis à la trace

Afin de livrer les marchandises au bon moment, surtout lorsque de gros déplacements sont nécessaires, l’idée de placer des puces sur celles-ci apparaît comme étant un éclair de génie. Mais, en plus, utiliser des drones pour les tâches destinées aux RH semble également ambitieux, mais réalisable.